Hommage à Dédé

Le 3 janvier 2012 André est parti « dans un autre monde pour se reposer ». Jusqu’au bout il a gardé une détermination et un courage exemplaires ainsi qu’un humour décapant. Tout au long de ces mois de lutte acharnée, l’espoir de trouver un traitement pour guérir la SLA est resté entier.

André Mercerais

Lors de son dernier au revoir le 5 janvier 2012, sa famille, ses amis, ses collègues de travail, ses voisins lui ont rendu un très bel hommage :

Comment rendre hommage à un grand homme ?…d’1m65

La première fois que j’ai partagé quelque chose avec Dédé, il faisait une roue voilée dans un French Cancan.

Puis je l’ai revu à un déménagement, le bras dans le plâtre, il y a 4 ans jour pour jour. Ce fût le démarrage d’une grande amitié à cause d’une phrase que tout le monde dit machinalement sans penser au réel impact de ces mots : « et surtout la santé ».

Nous étions loin d’imaginer que quelques mois plus tard, des mots tels que Sclérose Latérale Amyothrophique ou maladie de Charcot allaient changer toute la donne.

Après quelques mois d’accablement (on le serait à moins), dédé s’est complètement dévoilé : je connaissais un homme drôle et je découvrais un homme courageux (jamais une plainte même si, en se couchant le soir, il ne savait pas quelle partie du corps ne fonctionnerait plus le lendemain matin) ; puis généreux (eh oui ! Décider de créer une association où chaque centime collecté serait reversé à la Recherche pour qu’un jour, on puisse enfin dire  » ça s’opère » ou encore  » il y a un vaccin pour ça », tout en sachant très bien que ce sont d’autres malades qui en profiteront).

Et mobilisateur aussi, il a passé des heures à écrire aux politiciens pour les sensibiliser et puis, Râleur devant leur manque de réactions ; et malgré cela Tenace devant son ordinateur pour faciliter le travail des autres.

On ne peut pas parler de Dédé sans son Odile, toujours présente, bienveillante, hypersensible  et dévouée comme peu aurait pû l’être.

Ils ont réussi à bouleverser bien des coeurs et ont contribué à faire progresser la science, et tout cela avec un bel entrain.

Tous ceux, qui un jour ou l’autre, sont passés au Bas Trémard, peuvent dire que là-bas, on prenait une leçon de vie, d’amour, d’humour et de solidarité.

Alors, comment rendre hommage à un grand homme ?

Et bien, en continuant SON COMBAT, évidemment !!!

L’association André combat la SLA remercie très sincèrement toutes les personnes qui se sont manifestées par leur présence, leur soutien et leurs dons versés pour la recherche contre la SLA. Le combat d’André ne restera pas vain, la motivation et le désir de faire bouger les choses sont toujours intact au sein de l’association. Le combat continue et nous penserons toujours à notre Dédé. Pour cette année 2012, différentes manifestations sont déjà prévues…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s